Témoignages

Départ: Connexion Carrière - Arrivée: Siège social d'Air Canada !!

Lorsque Khoulé K. est arrivée à Calgary en 2017, Connexion Carrière est devenu comme sa deuxième maison. « Je ne connaissais personne [à Calgary], alors aller à Connexion Carrière était ma manière de rencontrer du monde », explique Khoulé, originaire du Sénégal, qui a fait ses études universitaires en France et s’est installée à Montréal avant de venir à Calgary.

Khoulé est venu à Connexion Carrière pour recevoir de l’aide à trouver un emploi en anglais. Elle et sa conseillère, Caroline Brazeau, ont discuté des stratégies de recherche d'emploi, de la rédaction de son résumé en anglais, de la préparation des entrevues et du besoin de s'adapter au marché du travail de Calgary. L’objectif principal de Khoulé était de trouver un emploi dans l’informatique, mais étant donné ses caractéristiques personnelles et la situation économique du moment, elles ont décidé de tout d’abord cibler un emploi dans le service avant de plonger dans une recherche de carrière.

En septembre 2017, Khoulé a décroché un emploi chez Air Canada en tant qu'agent de service à la clientèle et agent de vente, assurant ainsi la prise en charge des passagers tout au long de l'expérience de pré-embarquement. Le partenariat entre Connexion Carrière et Air Canada a grandement contribué à cette réussite.
Après avoir suivi les conseils de Caroline, Khoulé a ensuite cherché un poste dans l'informatique, trouvant que le meilleur endroit pour regarder était en interne !. « Lorsque j'ai commencé à travailler chez Air Canada, j'ai réalisé que j'aimais beaucoup la culture de l'entreprise, que nous avions une bonne éthique de travail en équipe. Je me suis dit pourquoi ne pas postuler en informatique? ».

Lorsque Khoulé a vu un emploi dans ce département, elle a postulé et obtenu le poste. Depuis la fin juillet, elle travaille comme analyste de la mise en œuvre au siège social d'Air Canada. « Je veux remercier ma conseillère et toute l’équipe de Connexion Carrière pour leur temps, pour le travail que nous avons accompli ensemble et pour m'avoir laissé bavarder avec eux à chaque fois que je venais ».